L’Islande en Fuji Superia 400

Petit flash-back en Islande, roadtrip réalisé huit mois plus tôt. C’est aussi ça l’avantage de l’argentique, se replonger dans des souvenirs, vivre hors du temps, (re)découvrir des clichés… Il m’aura fallu un peu de temps pour développer certaines pellicules, encore plus pour les numériser et encore, je ne suis pas content du résultat pour les négatifs couleurs.

J’en ai vite fait parlé dans mon précédent billet, je suis un peu en galère pour numériser mes négatifs, surtout la couleur, la recette ne me convient pas et pourtant, je sais que mes clichés sont réussis comme peu le témoigner ma planche contact.
Bref, je ne comprends pas pour l’instant, la numérisation en noir et blanc me pose moins de problèmes et j’aimerais bien en apprendre un peu plus sur le sujet afin de maitriser mes images de A à Z.

Quoi qu’il en soit, j’ai retenu quelques images argentiques réalisées en Islande avec mon Nikon FM2 et une Fuji Superia 400. Merci d’être indulgents sur la qualité de la numérisation que je trouve pitoyable, mais qui permet de se replonger dans les souvenirs d’Islande :-).