Explorations dans la Manche

Éternel amoureux de la Bretagne, je ne suis au final qu’un Breton de cœur et d’adoption. J’ai grandi en Sologne, je vis en Bretagne depuis bien longtemps maintenant, mais j’ai également vécu à l’étranger et en Normandie durant ma carrière de marin. Cherbourg était d’ailleurs ma première affectation, j’avais tout juste 19 ans, j’avais quitté le domicile familial un an plus tôt et n’ayant pas vraiment les moyens ni les besoins d’avoir de logement, je vivais sur le bateau dans le port de Cherbourg.
J’étais souvent en mer, mais je me souviens avoir eu un peu de temps pour explorer les alentours de Cherbourg qui m’ont marqués, car j’y retourne de temps en temps depuis.

C’est d’ailleurs cette dernière visite qui a été remarquée par Manche Tourisme et qui a donné naissance à une belle collaboration avec Captain Yvon pour la réalisation d’un reportage photo et de deux vidéos. L’occasion pour moi de retourner visiter mes endroits favoris de la Manche d’en découvrir plein de nouveau avec Jeremy.

Le Mont St Michel et sa baie.

C’est un des sites touristiques les plus visités de France et c’est un peu la douche froide. Oui, le Mont est majestueux planté sur son rocher en plein milieu de la baie, mais il ne faut surtout pas regarder autour ! Complexes hôteliers, restaurants et boutiques de souvenirs dans une mini-ville qui restreint énormément les accès au Mont… Du moins, il faut sortir la carte bleue si on veut s’en approcher.
Des bus qui tournent à vide jusqu’à pas d’heure le soir, un bruit de diesel qui casse le silence de la nuit et de la nature…

Si vous n’avez jamais vu le Mont St Michel, je vous invite quand même à aller lui rendre une visite, mais plutôt que de dépenser une fortune en parking et en restaurant à touristes, je vous invite plutôt à faire la traversée à pied (avec un guide) ou encore mieux, un vol en ULM au dessus du Mont !

La côte ouest.

Après cette désillusion autour du Mont Saint Michel, explorer la côte ouest apaise vite les esprits. La nature reprend ses droits et offre de belles visions à travers les nombreux havres qui dessinent la côte ouest. Le Havre de Sienne est probablement un des plus grands de la côte ouest avec le Havre de Saint-Germain-Sur-Ay. D’un côté Regnéville-sur-Mer, de l’autre, la pointe d’Agon qui ferme ce havre face à la Manche.

Havre de Sienne et le Phare de la Pointe d’Agon

Les forts coups de vent ne me donnent pas envie de rentrer, je veux voir le petit phare s’illuminer et faire son boulot pour une nuit supplémentaire face à un timide coucher de soleil, digne d’un soir de tempête. Plus haut sur la côte, la grande plage de Sciotot et sa quantité de galets, ses timides couleurs au lever du jour, une ambiance magique.
Sciotot est vraiment un coup de coeur, c’est tellement sauvage, une plage encaissée entre les falaises qui donnent envie de se poser là, d’écouter les vagues faire rouler les galets et respirer à fond l’air iodé qui vient de face.

Sciotot Plage

Le cap de la Hague.

À l’extrême nord-ouest de la Manche se trouve le cap de la Hague, probablement un des endroits les plus sauvages et grandioses du département. Je vais commencer par le Nez de Jobourg où il fait bon enfiler les chaussures de marches pour dévorer le sentier littoral, à flanc de falaises dévoilant ainsi à chaque virage un magnifique panorama sauvage.

À peine plus haut sur la côte, la Baie d’Ecalgrain qui offre également une vue imprenable sur les îles anglo-normandes et le Raz Blanchard qui sépare les territoires.

Dur de quitter le cap de la Hague sans un petit détour par le port de Goury, ce « Bout du Monde » juste en face de l’île anglo-normande Aurigny où l’on trouve la station de sauvetage en mer pour secourir des navires pris dans le Raz Blanchard, l’un des courants les plus forts au monde.
Visiter Goury en pleine tempête ajoute un charme incontestable, dur de l’imaginer par temps calme même !
Les ambiances chargées et les fortes rafales de vent dessinent un horizon tourmenté qui se prêtent parfaitement à cette atmosphère du bout du monde.

La côte est.

Opposée à la dureté des paysages de l’ouest, la côte Est semble paisible, il fait bon flâner à Barfleur et vers les cabanes de pêcheurs de Ravenoville.

On en oublierait presque que 70 plus tôt, les plages étaient le théâtre d’un massacre lors du débarquement des alliés à Utah Beach qui, aujourd’hui, semble si paisible. Hormis quelques restes de bunkers sur la dune, la plage est désormais un havre de paix propice aux parcs à huitres et aux entrainements des chevaux.

Le littoral est de la Manche se termine par la magnifique baie des Veys qui invite à la méditation en écoutant le vent souffler dans les herbes.


QUOI FAIRE DANS LA MANCHE.
[columns] [column width= »one-half »]
[/column] [column width= »one-half »]
  • Se perdre dans les rues de la vieille ville de Granville.
  • Observer la Vire depuis les Roches de Ham.
  • Faire du char à voile à Bretteville-sur-Ay.
  • Visiter le musée du débarquement à Utah Beach.
  • Voir un coucher de soleil depuis la Pointe d’Agon.
  • Marcher le long des cabanes de Ravenoville.
  • Dormir dans la chambre D-Day à la ferme de Riou.
  • Manger un bon poisson au café du port à Omonville-la-Rogue.
  • Survoler le Mont Saint Michel un jour de grande marée en ULM avec Didier Hulin.
  • Voir une tempête à Goury.
  • Randonner sur les sentiers du Nez de Jobourg.
  • … Profiter, prendre le temps d’observer.
[/column] [/columns]