Bivouac aux lacs des Chéserys à Chamonix

Il y a quelques semaines, je me suis rendu dans la vallée de Chamonix pour rejoindre Jérémy avec qui j’ai prévu de passer quelques jours en montagne. Après avoir organisé un workshop photo au profit de notre association Captain Yvon, nous avons pris la décision de monter aux lacs des Chéserys pour admirer la vue sur le massif des aiguilles rouges et de passer une nuit en pleine nature.

Une fois notre sac chargé, nous avons cédé à la facilité du téléphérique de la Flégère pour nous monter jusqu’à 1877 mètres d’altitude avant d’attaquer le reste à pieds pendant deux bonnes heures ! C’était d’ailleurs ma première randonnée de montagne depuis que j’ai eu mon accident de kite en 2006, un bon test pour savoir de quoi je suis capable avec ce handicap (en vrai, j’ai vraiment souffert à la descente, ce qui m’aura valu une bonne journée d’immobilisation).
Le sentier qui mène aux lacs des Chéserys est vraiment agréable avec une vue imprenable sur le massif du Mont Blanc et de ses glaciers. Nous croiserons de nombreux chamois durant notre montée qui s’intensifie au fur et à mesure que nous gagnons de l’altitude !

2211 mètres, nous voici enfin au bord du lac, juste en contrebat du Lac Blanc, son grand frère plus convoité ! Nous en profitons pour enfiler des vêtements chauds et secs, la lumière commence à baisser, nous établissons notre campement au bord du lac. Un casse croûte vite avalé et nous voilà à traquer les ambiances d’une fin de journée chargée en nuages qui laissera la place à nuit limpide et remplie d’étoiles !

0°C, une température inhabituelle pour un mois d’août qui rends la sortie du sac de couchage compliquée. Nous avons pas mal dormi, mais il fait froid ce matin là ! Heureusement la quiétude de ce lac qui s’expose à cette vue grandiose nous réchauffe rapidement.

Nous prendrons notre temps pour ranger le campement avant de retrouver la vallée, en prenant soin de ne laisser aucune trace derrière nous !